Mission inclusion dans nos accueils de loisirs

Pendant les vacances d’avril, les accueils de loisirs ont eu l’opportunité d’accueillir Marc-Olivier, enfant atteint de troubles autistiques et Aline Rose, personne en situation de handicap à la recherche d’une formation. Retour sur deux parcours inclusifs dans nos accueils de loisirs.

Enfance et Jeunesse

Marc-Olivier et Christopher, de l’école au centre de loisirs

Marc-Olivier a 6 ans et cela fait un an que Christopher l’accompagne dans son parcours scolaire en tant qu’AESH (Accompagnant des Élèves en Situation de Handicap). La directrice de cet accueil de loisirs, Karine Chebil, en lien avec la coordination Enfance Jeunesse de l’agglo, a proposé d’accueillir Marc-Olivier pendant les vacances scolaires d’avril. Elle connaît bien le petit garçon qui vient sur les temps périscolaires, les mercredis, depuis deux ans. « Étant donné que Christopher aide Marc-Olivier à l’école, il fallait assurer une continuité dans l’encadrement de l’enfant pour l’accueillir le temps des vacances », explique Karine Chebil. Le service enfance jeunesse de l’agglo a donc pris en charge les heures de Christopher pour ses interventions auprès de Marc-Olivier le temps des vacances. L’accueil s’est fait sur des demi-journées pour respecter le rythme et le bien-être du petit garçon. Aux côtés de son AESH, Marc-Olivier est autonome et peut décider de rejoindre le groupe ou non lors des jeux collectifs ou bien d’activités plus ciblées. « C’est un peu moins strict que l’école. Je m’adapte vraiment au rythme de Marc-Olivier », précise Christopher, son accompagnant en qui le petit garçon a toute confiance. Le but étant qu’il puisse participer aux animations proposées par le centre de loisirs avec tous les enfants tout en bénéficiant d’une attention particulière. L’équipe d’animation bénéficie quant à elle de l’expérience de Christophe qui garde un œil attentif sur les activités et son protégé. En effet, animateur et accompagnant ne répondent pas aux mêmes missions mais les deux métiers se complètent pour permettre le meilleur accueil à l’enfant. Pour que le parcours d’inclusion puisse être une pleine réussite, le déploiement de moyens humains est capital afin de répondre au bien-être de l’enfant. Marc-Olivier peut désormais intégrer d’autres structures en plus de l’école et bénéficier des mêmes activités que ses camarades.

Aline Rose à la découverte des métiers de l’animation

En reconversion professionnelle, après avoir travaillé 5 ans dans la restauration, Aline est partie à la découverte des métiers de l’animation. Avec l’aide de sa tutrice, la jeune femme a intégré un stage d’observation et d’animation au centre de loisirs « Les Gamins d’abord », à Château-Thierry.

La principale difficulté dans la mise en place du stage fut la gestion du transport. Pour y pallier, le service Enfance Jeunesse de l’agglo et la direction du centre ont adapté les horaires du stage d’Aline en fonction des horaires de bus pour se rendre à Château-Thierry depuis Charly-sur-Marne. C’est donc l’accueil de loisirs qui s’est adapté à l’emploi du temps d’Aline pour lui permettre une immersion dans la structure. Mission accomplie puisqu’elle a intégré l’équipe d’animation et a pu s’occuper de différents groupes d’enfants, les petits (3-5 ans) et les enfants de 6 à 11 ans. La jeune stagiaire a pris connaissance d’une journée type et des rythmes qui la compose mais aussi de toutes les activités qui peuvent être mises en place dans un accueil de loisirs : activités manuelles, sportives ou grands jeux, temps calmes et collectifs. « J’apprécie le travail en équipe et la relation avec les enfants, notamment les plus petits. J’ai également apprécié les dialogues mis en place avec les parents et l’équipe d’animation », ajoute-t-elle.

Désireuse d’approfondir les métiers de l’animation, elle ne compte pas s’arrêter là et prévoit de participer aux temps périscolaires (sur les jours d’école) pour gérer les temps de garderie et de restauration. L’expérience dans l’accueil de loisirs l’a confortée dans son orientation et a enrichi son parcours de nouvelles rencontres.

La réalisation de ces deux parcours inclusifs n’aurait pu se concrétiser sans la coordination des équipes d’animation, des encadrants pédagogiques, des familles et du service Enfance Jeunesse de l’agglo. Cette démarche, fruit de la collaboration de plusieurs acteurs du territoire, répond par ailleurs à un objectif fort de la Convention Territoriale Globale signée entre l’agglo et la CAF de l’Aisne en décembre 2021, celui de l’inclusion des publics porteurs de handicap.

Publié le : 27 juin 2022

Dernière mise à jour : 27 juin 2022

À l'actu