L'aide et l'accompagnement à domicile

Les services d’aide et d’accompagnement à domicile assurent, au domicile des personnes, ou à partir de leur domicile, des prestations de services ménagers et des prestations d’aide à la personne pour les activités ordinaires de la vie et les actes essentiels lorsque ceux-ci sont assimilés à des actes de la vie quotidienne, en dehors des actes de soins réalisés sur prescription médicale, qui relèvent des services de soins infirmiers à domicile (SSIAD).

Ces prestations s’inscrivent dans un projet individualisé d’aide et d’accompagnement élaboré à partir d’une évaluation globale des besoins de la personne.

Elles concourent :

  • Au soutien à domicile,
  • À la préservation ou la restauration de l’autonomie dans l’exercice des activités de la vie quotidienne,
  • Au maintien et au développement des activités sociales et des liens avec l’entourage.

Public concerné :

  • Les personnes âgées de 60 ans et plus,
  • Les personnes adultes de moins de 60 ans présentant un handicap,
  • Les personnes adultes de moins de 60 ans atteintes de pathologies chroniques.

Une équipe compétente

Le personnel est qualifié et régulièrement formé pour intervenir auprès de personnes vulnérables, souffrant de handicap, de maladie (maladie chronique invalidante, maladie d’Alzheimer et troubles apparentés, maladie de Parkinson, etc.), fragilisées par le vieillissement ou en fin de vie.

L’équipe se compose de :

  • Aide à domicile,
  • Auxiliaire de vie sociale,
  • Aide médico-psychologique,
  • Des agents administratifs,
  • Responsable de secteur.

Le coût de la prise en charge

Personnes de plus de 60 ans

Deux principales aides au financement sont délivrées par le Conseil départemental et la caisse de retraite.  Attention, ces prises en charge ne peuvent pas se cumuler entre elles.

APA : Aide personnalisée d’autonomie (Classification GIR 4, 3, 2 et 1)

Dossier à retirer au SAAD ou en mairie et renseigné par la famille et le médecin
Financeur : Le Conseil départemental

Après évaluation de la dépendance (classification selon la grille des GIR, GIR 1 étant le degré d’autonomie le plus faible), et des ressources, une allocation vient en appui ou couvre en totalité le nombre d’heures effectué. Financement classique (l’usager perçoit son allocation) : le nombre d’heures peut être dépassé (à la demande de l’usager et après accord du service). Facturation totale à l’usager.

Financement Aide directe : le nombre d’heures est décidé par le Conseil départemental et ne peut pas être dépassé (sauf demande écrite de la famille ou des référents). Facturation au Conseil départemental directement pour sa part d’heures. Éventuellement à l’usager pour les heures demandées en plus.

Dans le cas d’un changement de situation, aggravation de l’état de santé, hospitalisation etc., il peut être demandé une réévaluation de l’APA.

C’est à l’usager ou la famille de faire une demande de renouvellement (au moins 2 mois à l’avance) avant l’échéance de la prise en charge.

Aides des caisses de retraite, CNAV, CMSA, CDC et autres (Classification GIR 6, 5)

Demande à l’association, dossier et évaluation faits par l’association

Financeur : Les caisses de retraite

Après évaluation des besoins et des ressources, le dossier est adressé à la caisse d’affiliation de l’usager qui va accorder une prise en charge pour un nombre d’heures mensuel financé en partie suivant le barème national.
Il ne peut y avoir aucun dépassement d’heures (sauf cas particulier, demande de l’usager ou de la famille).
Double facturation :

  • 1 facture à l’usager suivant sa participation
  • 1 facture à la caisse de retraite suivant sa prise en charge

Dans le cas d’un changement de situation, aggravation de l’état de santé, hospitalisation etc., il peut être demandé de passer à l’APA.

C’est au SAAD de faire une demande de renouvellement (au moins 3 mois à l’avance) avant l’échéance de la prise en charge.

Personnes de moins de 60 ans

P.C.H : Prestation de compensation du handicap (Pour les enfants et les adultes)

Dossier demandé à la Maison Départementale des Personnes en situation de Handicap (MDPH) ou au prestataire de service et rempli par le médecin et la famille

Financeur : Conseil Départemental

Après évaluation et élaboration du « projet de vie » par le Conseil Départemental, une notification d’attribution est directement adressée au SAAD qui doit mettre en place la mission pour le nombre d’heures mensuel décidé par les évaluateurs. Le nombre d’heures ne peut être dépassé.

Facturation directement au Conseil Départemental pour la totalité de l’intervention
Dans le cas d’un changement de situation, aggravation de l’état de santé, hospitalisation etc., il peut être demandé une réévaluation de la PCH.
C’est au bénéficiaire de faire une demande de renouvellement (au moins 6 mois à l’avance) avant l’échéance de la prise en charge.

Aide de la C.P.A.M (Caisse Primaire d’Assurance Maladie)

Dossier fait et transmis à la caisse par le SAAD
Financeur : la Sécurité Sociale

Après passage en commission, la caisse attribue un nombre d’heures mensuel financé selon le barème national.
Le nombre d’heures ne peut être dépassé.
Facturation :

  • À la caisse pour le quota d’heures autorisées selon prise en charge
  • À l’usager pour sa participation

Il ne peut y avoir de prise en charge que pour une sortie d’hospitalisation. Il ne peut y avoir de renouvellement.

Aides des mutuelles et enseignes nationales

L’ordre de mission est directement transmis au service pour un nombre d’heures mensuel défini. La totalité de la facturation est gérée par la mutuelle ou par l’enseigne nationale. Une prolongation de prise en charge peut être accordée dans les cas particuliers et doit être demandée par l’usager. Dans tous les cas le bénéficiaire de services a droit à la déduction fiscale au titre de l’aide à domicile (s’il est imposable) et à un crédit d’impôt s’il n’est pas retraité.

La prise en charge

La personne âgée

Rester à domicile, tel est le souhait de beaucoup de personnes âgées, attachées à leur cadre de vie. Grâce au soutien d’une auxiliaire de vie, le SAAD facilite votre quotidien en vous accompagnant dans le ménage, la toilette, la préparation des repas, le lever, l’habillement.

Formée et encadrée, l’auxiliaire de vie du SAAD de la CARCT vous apporte un soutien moral, entretient les liens sociaux mais aussi veille à votre confort, votre sécurité et au maintien de votre autonomie. Ces compétences viennent s’ajouter au savoir-faire de chaque employée dans le domaine de l’entretien de l’habitat.

Les tâches de l’auxiliaire de vie :

  • Accompagnement à la vie quotidienne
  • Aide aux soins d’hygiène
  • Aide à la mobilité
  • Aide aux déplacements
  • Aide à l’habillement
  • Aide à la prise des médicaments
  • Préparation des repas
  • Entretien du logement
  • Entretien du linge
  • Repassage
  • Veille à la sécurité
  • Veille au confort
  • Accompagnement à l’extérieur
  • Soutien moral
  • Organisation et proposition de loisirs

La personne en situation de handicap

Suite à un accident ou à une maladie vous êtes atteint d’un handicap, vous ne pouvez accomplir seul des gestes de la vie quotidienne ?

De jour comme de nuit, le SAAD de la CARCT met à votre disposition les services d’une auxiliaire de vie spécialisée dans l’aide aux personnes (adultes ou enfants) en situation de handicap, vous accompagne dans votre vie quotidienne et vous apporte confort et sécurité, tout en respectant votre autonomie. Nos « auxiliaires de vie » suivent régulièrement des formations aux différentes formes de handicaps moteurs et psychiques, et aux aides techniques. Elles ont l’expérience des pathologies telles que la myopathie, la sclérose latérale amyotrophique (SLA), la sclérose en plaques (SEP), tétraplégies, Locked In Syndrom (LIS), autisme, etc.

Sur simple demande nous vous envoyons notre livret d’accueil.

Aide à la personne
  • Aide à la toilette
  • Aide au lever et au coucher
  • Aide pour vous habiller
  • Changement de protections
  • Aide au repas, suivi du régime alimentaire
  • Aide à la mobilité (transferts et manipulations)
  • Aide à la prise de médicaments
Aide à la vie quotidienne
  • Aide aux courses
  • Travaux ménagers courants
  • Entretien de votre linge
  • Collaborer avec les équipes médicales et paramédicales (HAD, SAMSAH, infirmières, kinésithérapeute, etc.)
Aide à la vie sociale
  • Accompagnement aux rendez-vous médicaux
  • Promenades
  • Accompagnement aux loisirs
  • Lecture
  • Jeux de société
  • Stimulation intellectuelle et physique
Aide administrative
  • Remplir des formulaires
  • Prendre vos rendez-vous
  • Rédiger vos courriers
  • Gérer vos factures

Le processus d'admission

Demande
  • Traitement de la demande ou réorientation
Évaluation initiale
  • Identification des besoins et des attentes des usagers ainsi que les ressources à mobiliser
Objectifs
  • Identification de l’objectif de la prise en charge à atteindre :
    • Prévention ?
    • Amélioration ?
    • Maintenir les acquis ?
    • Soulager ?
    • Faire à la place ?
Ressources
  • Mobilisation des ressources de l’usager et du réseau de la CARCT
Prise en charge
  • Plan d’interventions
  • Quelle price en charge et à quelle fréquence
Réévaluation de la prise en charge
  • Atteinte des objectifs
  • Identification de nouvaux dysfonctionnements
  • Nouveaux besoins

Fin de la prise en charge

Les partenaires

Dans notre secteur, les partenaires sont les suivants :

  • La sécurité sociale agricole
  • Retraite et Santé au Travail : www.carsat-ra.fr   
  • La Sécurité sociale des Indépendants
  • Les Mutuelles d’Assistance aux personnes
  • Samsah : Un Service d’accompagnement médico-social pour adulte handicapé
  • Le Centre Local d’Information et de Coordination du sud de l’Aisne.
  • La Maison pour l’Autonomie et l’Intégration du malade d’Alzheimer (MAIA), et les gestionnaires de cas complexe.
  • Le réseau de soins palliatifs Cécilia.
  • Les travailleurs sociaux de l’Aide Personnalisée à l’Autonomie (APA).
  • Les travailleurs sociaux des Services Sociaux Départementaux Polyvalents (SSDP).et des Centres d’Action Sociale de la Ville de Château Thierry.
  • L’hôpital Villiers saint dénis
  • Le centre hospitalier de Château Thierry.
  • Le centre hospitalier de Soissons.
  • Les professionnels de santé libéraux : médecins de ville, kinésithérapeutes, infirmiers libéraux, orthophonistes.
  • Les services d’aide à domicile.
  • Le cas échéant les organismes de tutelles.
  • Les Centres d’accueil de jour.

Contact et horaires

Pour un premier contact ou si vous êtes déjà bénéficiaire et pour toute question relative au suivi opérationnel du service, merci de prendre contact avec nos services aux coordonnées suivantes :

Vous pouvez être accueillis sur les 3 sites de la Communauté d’Agglomération :

  • À Château-Thierry : (pour les secteurs de Château-Thierry et de Neuilly-Saint-Front) L’Aiguillage, 2 avenue Ernest Couvrecelle, 02400 Étampes-sur-Marne, du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h ;
  • À Courtemont-Varennes : (pour le secteur de Condé-en-Brie) 3 rue de la mairie, 02850 Courtemont-Varennes, du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h ;
  • À Fère-en-Tardenois : (pour le secteur du Tardenois) dans la Maison de l’agglo, 14 rue de la Goutte d’Or, 02130 Fère-en-Tardenois), des permanences sont tenues les lundis et jeudis, de 13h30 à 16h30.

Merci de prendre rendez-vous, car les agents administratifs sont régulièrement en visite à domicile.

Contact

Service d’Aide et d’Accompagnement à Domicile

Directrice : Alexandra FOSSEREAU

Publié le : 14 mai 2021

Dernière mise à jour : 11 juillet 2021

Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?